Programme CWB : ACJI connecte le Bénin

Mis à jour : 14 oct. 2020



A Cœur Joie International renforce son appui au Bénin. A travers le programme Chefs de Chœur sans frontières de l’IFCM, piloté par Thierry Thiébaut, instructeur, un stage a été organisé du 25 janvier au 02 février 2020, à Abomey-Calavi, dans la grande banlieue de Cotonou, siège de la fédération béninoise Harmonie Cantat, membre d’ACJ International, avec le partenariat actif de l’Institut français.

Cette deuxième session fait suite à la première organisée en septembre 2019. Elle a permis de mettre en place une communication plus structurée autour du stage, améliorant ainsi le nombre de chefs de chœur participants et le nombre de choristes du chœur d’application, avec au total une quinzaine de chœurs impliqués.

Compte tenu de la difficulté pour les chefs de chœur de se libérer pendant la journée du fait de leurs activités professionnelles, la formation s’est étalée sur 10 jours englobant deux week-ends, pour faciliter leur participation.

Les trois modules de la session précédente ont été reconduits : formation vocale, direction et travail sur répertoire avec le chœur d’application, avec un accent particulier sur la gestique.

Ici aussi, comme dans la plupart des pays africains, la difficulté à surmonter était la propension des choristes à apprendre par cœur. Le déchiffrage constituant un écueil important, ils parviennent à développer des facultés de mémorisation extraordinaires en apprenant souvent par cœur et en répétant après le chef de chœur la phrase musicale dictée.

La visite rendue à trois chorales en répétition dirigées par des stagiaires participant à la session a permis de les observer en situation de direction avec leurs choristes habituels. Même constat. Par culture de la tradition orale ou faute de partitions suffisante ou de niveau de solfège adéquat ; les chefs de chœur ne mettent pas souvent à disposition les partitions. De plus en plus de choristes scannent la partition de leur chef sur leur téléphone portable pour avoir le texte des chants.

Un recueil de partitions de travail a été remis aux choristes pour les encourager à progresser dans le déchiffrage ainsi qu’un manuel pédagogique à tous les chefs de chœur stagiaires en fin de session pour les encourager à poursuivre leur formation.

Avec une régularité dans la présence relativement correcte, 13 chefs de chœur se sont vus décerner un diplôme sur les 18 stagiaires participants.

En marge, une rencontre avec le Conseiller du Service de Coopération et d’Action Culturelle de l'Ambassade de France, également directeur de l’Institut Français, a permis de confirmer la possibilité d’établir une convention quadripartite entre la Fédération Harmonie Cantat, l’Institut Français au Bénin, À Cœur Joie International et IFCM. La prochaine session de formation bénéficiera d’un financement partiel de l’Institut Français. Un promesse qui augure de lendemains qui... chantent pour le Bénin.

0 commentaire